Information

Proposition de Charlotte Brun au Congrès de Toulouse

Posté le 22 novembre 2012

Un parti utile, c’est un parti conscient que si nous avons gagné dans les urnes, si cette victoire ne s’est pas faite par défaut, nous sommes loin d’être majoritaires dans les esprits. Ces dix dernières années, grâce à de puissants relais d’opinion, la droite a imprégné en profondeur la société par ses valeurs.
 
Notre première responsabilité, c’est bien de déployer une énergie considérable pour contrer la force des résistances de tous ceux qui n’ont pas intérêt à ce changement.
 
Nous n’avons pas, nous, le JT de Jean-Pierre Pernaut pour nous aider à diffuser nos idées et notre grille de lecture de la société. Mais nous avons un formidable outil : notre parti, celui avec lequel nous avons pu gagner ces dernières élections, celui qui a su se mettre en interaction permanente avec les Français, en construisant notre projet avec eux, en diffusant notre programme comme jamais, à travers Internet ou à travers les porte-à-porte. Notre grand parti doit, plus que jamais, continuer à être un parti militant, à garder ses portes grandes ouvertes, pour continuer ses rencontres avec les syndicats, avec les associations pour continuer à être force de proposition. 
 
Notre grand parti doit aussi reprendre son rôle d’éducation populaire pour préparer en amont les consciences, car le changement nécessite que nous mobilisions notre base sociale en menant cette bataille politique fondamentale des mots et des valeurs. C’est le sens des ateliers du changement. 
 
Mais la responsabilité du PS, c’est aussi de poursuivre sa rénovation qui passe forcément par le non-cumul des parlementaires, une meilleure représentativité et je pense tout particulièrement à l’accès aux responsabilités des personnes en situation de handicap.
Enfin, la rénovation, c’est la parité. Il nous reste encore du travail pour que dans trois ans, il n’y ait plus seulement 10 % de premières secrétaires fédérales ou qu’il n’y ait plus, comme hier, une liste qui mette en exergue des interventions dans lesquelles seules quatre femmes sont citées sur 23 intervenants.
 
J’ai d’ailleurs une proposition à vous faire : que la première décision de notre Premier secrétaire soit d’organiser une formation généralisée aux enjeux de l’égalité dans la direction nationale comme dans l’ensemble des fédérations.
 
Charlotte Brun
Aucun commentaire » | Catégorie : Information | |