Handicap : L’urgence d’un calendrier précis.

Posté le 14 septembre 2012

Communiqué de Presse

La Ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion Marie-Arlette Carlotti a rendu public, un rapport alarmant sur la mise en accessibilité des établissements pour les personnes handicapées.

En février 2011, le gouvernement Sarkozy avait commandé ce rapport et avait eu les conclusions en octobre 2011 sans les avoir jamais publiées. Et pour cause, ces conclusions sont affligeantes, depuis 2005, seulement 15% de travaux en faveur de l’accessibilité ont été réalisés. La droite n’a jamais fait preuve  sur ce sujet d’une grande ambition.

Le Parti socialiste salue la décision de la Ministre de maintenir le 1er janvier 2015 comme date boutoir pour la mise en place des normes d’accessibilité.

Nous soutenons la politique d’inclusion des personnes en situation de handicap, car celle-ci constitue un investissement important pour l’avenir de notre pays.

Charlotte Brun, Secrétaire nationale aux affaires sociales, aux personnes âgées, au handicap et dépendances

Le handicap pris en compte dans tous les projets de loi à venir

Posté le 9 septembre 2012

Communiqué de presse
 
Le Parti socialiste se félicite de la publication de la circulaire du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault qui prévoit que tout texte législatif soumis par le gouvernement devra inclure un volet handicap. En concrétisant dès cette rentrée un engagement fort de François Hollande lors de la campagne présidentielle, le Premier ministre fait de l’inclusion des personnes en situation de handicap et de l’accessibilité universelle une priorité. Alors qu’il concerne au moins une famille sur quatre, le handicap n’est plus considéré comme une question secondaire.
 
Transversale, cette politique s’appuiera enfin sur une véritable coordination interministérielle et doit pouvoir concerner tous les secteurs et les champs de la société, du logement aux transports, en passant entre autres par l’emploi, la formation, l’école, l’accessibilité à la culture, au sport, aux technologies de l’information. Le projet de loi sur les emplois d’avenir en est un premier exemple: avec l’extension de la limite d’âge jusqu’à 30 ans pour les jeunes handicapés et un soutien particulier aux activités permettant d’améliorer la qualité de vie des personnes handicapées. 
 
La prise en compte du handicap dans chaque projet de loi était attendue car elle reconnaît les personnes en situation du handicap comme des citoyens à part entière, égaux en droit. Elle participe d’une ambitieuse politique d’inclusion du handicap, centrale et profitant à tous, portée par la ministre Marie-Arlette Carlotti. Pour une société plus juste, plus ouverte, plus riche de sa diversité.
 
Charlotte Brun, Secrétaire nationale aux affaires sociales, aux personnes âgées, au handicap et dépendances

L’engagement 32 est tenu ! La prise en compte du handicap dans les projets de loi

Posté le 5 septembre 2012

Dans un communiqué, Marie-Arlette Carlotti précise comment se traduira concrètement cet engagement.

Pendant sa campagne présidentielle, François Hollande a pris l’engagement d’inclure dans chaque loi, un volet consacré au handicap.

Le Gouvernement est désormais chargé de mettre en oeuvre cet engagement solennel. Les personnes en situation de handicap constituent une priorité de son action. De manière très concrète et dès la rentrée 2012, cela s’est déjà traduit par le recrutement de 1.500 auxiliaires de vie scolaire supplémentaires.

Des dispositions sont aussi prises pour que les jeunes en situation de handicap puissent pleinement bénéficier du dispositif des emplois d’avenir. À l’issue de l’examen en commission des Affaires sociales, le projet de loi créant des emplois d’avenir comporte un volet handicap et je m’en félicite. L’âge limite du dispositif sera porté à 30 ans pour les jeunes handicapés.

Pour poursuivre cet effort, le Premier Ministre vient d’adresser à l’ensemble des ministres une circulaire destinée à garantir la prise en compte, dans chaque projet de loi, de dispositions relatives aux personnes en situation de handicap.

Cette disposition réaffirme le caractère interministériel de la politique du handicap et rejoint l’objectif de l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la vie de la cité. Elle assurera la prise en compte du handicap dans l’ensemble des politiques publiques.

pdf Circulaire n°5602/SG du 4 septembre 2012 (pdf – 106.9 ko)

Université d’été 2012

Posté le 1 septembre 2012

_MG_1391_MG_1461_MG_1469_MG_1471_MG_1478_MG_1485
_MG_1494_MG_1504_MG_1508_MG_1514_MG_1526_MG_1530
_MG_1533_MG_1565_MG_1572_MG_1575_MG_1586_MG_1589
_MG_1614_MG_1615_MG_1625_MG_1653_MG_1660_MG_1661

Université d’été 2012, un album sur Flickr.

Voici quelques photos souvenirs de l’université d’été de la Section des sourds socialistes. Les échanges furent riches et prometteuses…
Philippe Lemaire est même intervenu en atelier sur le thème du Handicap.

[24-26/08/2012] L’université d’été du PS accessible aux sourds et malentendants

Posté le 2 août 2012

Comme l’an dernier, les séances plénières seront traduites en Langue des signes Françaises (LSF) par cinq interprètes et retranscrites en vélotypie.

La plénière du dimanche (discours de clôture) sera uniquement accessible en vélotypie.

L’accessibilité des ateliers, trop nombreux pour envisager le même dispositif, sera assurée par des « preneurs de notes » présents dans les salles dédiées. L’atelier sur le handicap sera en revanche accessible en LSF et vélotypie.

Les salles n’étant pas équipées de boucles magnétiques, l’accessibilité en ce sens n’est pas prévue.

On vous souhaite un bel été à tous,

2 commentaires » | Catégorie : Agenda |



Mentions légales

Le blog de la Section des Sourds et Malentendants Socialistes est propulsé par WordPress

  • Méta

  • Conçu et développé par Sophie Drouvroy — Être créatif 2010